Le Parcours et mes journées

Publié le par MarcM

Le parcours :

-  Ardennes  Françaises et belges 
-  Allemagne,
-  Norvege 
-  Finlande -
-  Suede .

Au total , 4000 kms seront parcourus dont 1500 kms au delà du cercle polaire artique[la laponie] dans les 3 pays de la péninsule scandinave .

Les dates :

Départ de Reims le 20 Avril 1984 pour arriver au Cap Nord le 20 Mai 84 .




Ce périple se scinde en 5 tronçons :


                          
                                  Reims - Kiel (All.) 900kms
 
                               Oslo- Trondheim : 600 kms

Kiel-Oslo  se fera en bateau, de nuit

Durant ma montée dans le Nord de l'europe , j'aurai un temps plutôt agréable.Le profil des Ardennes belges
est valloné mais les routes "rendent " bien .La traversée de l'Allemagne sera une partie de plaisir car la majorité du temps , je roulerai sur des pistes cyclables .Qui devraient inspirées nos politiques ... pollution , automobiles etc...Quelques soucis mécaniques : pédalier , 1er rayon qui casse et 1ère crevaison. Cela occupera une partie de la soirée Ce 1er tronçon me semble d'une falicité déconcertante .Ces pistes cyclables y sont pour beacoup .
La nuit ,je sollicite les paysans allemands pour planter ma tente sur leurs terrains .Pas un refus .Au contraire !Je suscite plutôt la curiosité avec ma monture et son chargement .D'ailleurs , le poids ne sera jamais un problème sauf pour les rayons de la roue AR .Presque tous les matins , les gentils teutons (ou teutonnes) m'offriront le petit déjeuner , typiquement germanique : charcuterie , oeuf ,fromage , café etc..[pas de confiture]La veille
d'arriver à Kiel , la soirée fut dignement copieuse en tout.Tout d'abord , les présentations d'usage.Et puis les 1ère interrogations auxquelles
j'essaie de répondre dans un deutch plutôt scolaire :
"ich reise bis NordKapp !"
[Je voyage jusqu'au Cap Nord]
"Mit fahrrad?" [avec un vélo ?]
"Ja"[oui !]
"ha diese franzose..."
[ah , ces français ...]
Durant ces 5 jours , j'entendrais ces paroles d'étonnement mais peut être aussi d'envie .
Ce couple de jeunes agriculteurs allemand m'invite à diner .Bon , une bonne bière , ça ne se refuse pas .Un bon repas non plus , .Du schnapps , on va y gouter , et y regouter et y re re gouter .Heureusement que l'étape du lendemain est assez courte car la nuit fut brève mais pas question de refuser cette agréable invitation.Je craignais la traversée de Hambourg ,car avec mon chargement et ces automobiles ..?Ho.. miracle , j'ai traversé Hambourg sur pistes cyclables.Presque un régal de pédaler en ville ! Une journée de repos dans un camping m'attend à Kiel (vers Hambourg ).Elle me servira à vérifier et réparer ce qui doit l'être , un peu de léssive , quelques courses et balade le long de la mer .La condition physique est excellente.Aucune difficulté pour dormir à même le sol .
Kiel :
Siutée au Nord de l'Allemagne.265000 habitants et dispose d'un canal qui relie la Baltique à la Mer du Nord C'est un gros centre de constructions navales.Le canal de Kiel, inauguré en 1895, est le plus fréquenté du monde, avec un nbr de bateau en transit supérieur à celui de Suez et de Panama .Longueur = 100 kms .Je prendrai le bateau à Kiel pour me rendre à Oslo [voyage de nuit].Tiens un matelas pour dormir , ça fait bizard!

 








 

Jusque là , lire l'Allemand ou se faire comprendre , n'est pas trop difficile. Mais , un de mes premiers contacts linguistiques en Norvége , sera avec la police norvégienne ...et sur autoroute !L'histoire est simple. Alors qu'il pleut , qu'il vente , qu'il fait froid , j'entends une sirène . Quelques instants après ,j'aperçois 2 policiers motorisés .Ils s'arrêtent à ma hauteur .Je m'arrête .Qu'est ce qu'ils me veulent ?Je crois deviner que je ne devrais pas être là.Pourquoi ? cela n'a pas l'air de les perturber plus que cela .Ils sont l'air zen mais aussi amusés par ma monture . Je tends le doigt vers le nord et prononce "NordKapp" .Cela semble marcher car ils me font signe de remonter sur mon vélo . Chose que je fais rapidement car je " pèle " !
Curieusement , ils m'accompagnent , plutôt hilares .Un devant , un derrière, et girophare et sirène hurlante ????? Quelques kilomètres plus loin, je vois une pancarte , je comprends.Hé oui mon gars , tu es sur l'autoroute.....Kétufoulà ?On est le 1er Mai , 1ére crevaison en approchant de Lillemammer .La réparation se fera ce soir sous la tente .Car , essayer de mettre une rustine avec de la colle et sous la pluie et les doigts engourdis, vous m'en direz des nouvelles !Jusqu'à Trondheim ,le parcours est montagneux .Le temps passe de la pluie , à la neige et inversement .Un nouvel exercice est venue se greffer à mes occupations :
-monter la tente sous la pluie sans mouiller l'intérieur (car à lépoque les tentes étaient en 2 partie et le double toit se mettait à la fin )
-trouver un endroit sans neige .Avant toute chose , il faudra procéder au denneigement d'un minimum d'espace
Tout ça , vous occupe pour une partie de la soirée .
Après avoir réussi les 2 prouesses ci-dessus , il va falloir en réaliser une autre .Démonter la tente sous la pluie sans mouiller l'intérieur .Avant Trondheim , 2ème crevaison , mais il ne pleut pas .Le temps est mausade et le profil du parcours est très valloné mais finalement les Kms avancent sans trop de difficulté . Les routes ne sont pas toujours de bonnes qualité , il ya de nombreux passage en terre .Normalement , en arrivant au bord de l'Atlantique , le climat devrait plus agréable .En effet , le Gulf Stream devrait avoir son mot à
dire .Le 4 mai , je passe Trondheim , je décide de me trouver un point de chute .Je tombe en extase à l'entrée d'un fjord .Majestueux ! Mon gars , tes effort sont récompensé .En plus le
soleil est au rendez-vous même si la T° est fraîche . Je camperai en pleine nature , en haut de ce fjord .Quel spectacle !Ce soir , je vais faire un festin : soupe ,sardines , purée , fromage [en tube] , biscuit .Royal ! En apéritif , en digestif , en entrée , en dessert : ce spectacle grandiose !Maintenant , plus besoin de cartes...même si il me reste 1700 kms .C'est toujours tout droit.

 


     Oslo
  A l'intérieur des terres , la neige est au rendez vous
.Trondheim-cercle polaire artique - Narvik : 1000 kms

Après cette nuit passée en haut d'un fjord avec le soleil qui commence à veiller de plus en plus tard , je pars pour Narvik .C'est dans 1000 kms environ .Ce trajet sera berçé part des situations cocasses .
La carte s'avère imprécise en kilomètres .Les routes alternent terre et macadam jusqu'au Cap Nord . J'aurai des compagnons inattendus , les rennes.
En liberté , ils errent par petits troupeaux sans m'accorder le moindre
intérêt mais ce ne sera pas réciproque .Je me ferai un plaisir de les observer.
Ces situations ne seront jamais du temps perdu car je suis vraiment en communion avec la nature .Ils sont imposants et paisibles .
Je croise également les premiers campements lapons , apparemment déserts.
Chaque jour est un étonnement !
Les pistes commencent à avoir raison de mes sacoches .Je les renforce avec des boites de conserve aplaties , du fil de fer et du fil de cordonnier .Système "D" mais efficace .
Les villages repérés comme tels sur la carte ne sont en fait que des lieux dit où il n'y a que 3/4 maisons typiques
avec un toit en terre.
Finalement , je passe le cercle polaire .Ce sera l'étape la plus courte
[60 kms]mais aussi la plus pénible .Malgré le soleil , il fait très froid .De chaque côté de la route , il y a un mur de neige 2 ou 3 mètres de haut .Le vent s'y engouffre .La température, je ne la connais pas. Mais certainement la plus basse que je n'ai jamais rencontré .Pour les mains , j'apprécierai les gants polaires .Pour les jambes et les pieds , 2 épaisseurs seront nécéssaires .Pour la tête , bonnet , cagoule , capuche .Pour le reste du corps , plusieurs épaisseurs de lainage , le tout recouvert d'une couverture de survie avec un anorak par-dessus .En plus, le profil est très accidenté . Il y a de la glace sur le sol .Impossible de boire l'eau du bidon car très glacée .Je dois faire chauffée de l'eau pour infuser du thé et boire des soupes hyophilisées . Les kms défilent au ralenti car les arrêts sont fréquents pour me réchauffer les pieds en courant .Ce passage est laborieux mais le moral est toujours là . Heureusement que lors de ma préparation physique j'ai roulé tout l'hiver 5/6 jours sur 7 , par tous les temps (J'affichais 5500 kms de préparation mi avril ).La nuit sera récupératrice .Pas de difficulté pour m'endormir .
A l'approche de Narvik le temps est plus favorable .Je retrouve le rythme habituel .De cette période ,ni moi , ni le matériel n'en souffriront .Le soleil est presque toujours présent et les paysages sont un enchantement !Ma ballade est toujours entrecoupée de rencontre avec les rennes , des campements lapons , des cabanes de pêcheurs où sèchent du poisson à l'air libre , sur des étendages de fortune .Je ne me gênerai pas pour me servir .D'ailleurs , à qui demander ?Et puis , un ou deux poissons sur des dizaines de kilos....Bref , ma morale est sauve .Au fait , depuis combien de temps , tu n'a pas croisé âme qui vive ? Je ne sais même pas .Je poursuis ma route .Ayant de l'avance , je décide de faire une halte à Narvik .Dans mes notes , j'avais inscrit qu'il y avait une auberge de jeunesse .Donc , je prévois d'y coucher .Auberge de jeunesse ?Y a t-il des jeunes par ici ? J'ai l'impression , parfois , d'être seul au monde ,sans règles , sans ordre à recevoir, autonome ..quoi !


    Coucher de soleil






  
Camping sous la neige , ma tente tient le coup



Narvik- Cap Nord : 700 kms

 

  Narvik est une ville norvégienne située à 345 kilomètres au nord du cercle polaire et compte 19000 habitants.

Narvik doit son existence à la création d'une ligne de chemin de fer la reliant à la Suède .Elle permet d'amener le minerai de fer, de la mine de Kiruna jusqu'au port de Narvik . Le de port de Narvik n' est  jamais pris par les glaces grâce au Gulf Stream.

En se promenant dans Narvik, on  voit des monuments  rappellant  la deuxième guerre mondiale a fait . En 1940, de nombreuses batailles ont opposé l'armée Allemande aux Anglais, Français et Polonais).

Les campements lapons et leurs rennes sont nombreux .

 

Le Cap Nord  est la destination du voyage. C'est une extrèmité du monde.Mais il n'est pas sur le continent , il est sur une île
 La route du Cap Nord traverse des terres désertiques que le lichen  couvre avec partiellement. . . Pour accéder au NordKapp ,on emprunte une route de 30 km qui traverse un terriotire désert qui a vraiment des allures lunaires.

 




Cap Nord - Kiruna (via Finlande ) 700 kms



Kiruna (laponie suédoise) est une ville de 18 000 habitants  née au début 20 éme siècle . Elle approvisionne en minerai Luléa (sur la Baltique), et Narvik , sur l'Atlantique grâce à la ligne de chemin de fer qui la relie à ces 2 ports. Encore actuellement, on y trouve la plus grande mine du monde. Les galeries les plus profondes sont à -1 045 mètres et s'étendent sur plusieurs centaines de kilomètres
.

Destination Kiruna , en Suède , avec une incursion en Finlande .J'ai décidé de passer une journée à Kautokeino qui est "la capitale" des lapons .J'ai lu sur un guide sérieux que l'hiver , il y avait autant de rennes que de lapons.Je ne verrai pas autant de ces braves animaux .Cette ville est tout en longueur .Les paysages sont du type toundra , la végétation pluôt sèche ;
En Finlande , les lacs sont très nombreux .Je pensais pouvoir camper près d'un de ces jolis lacs mais ce ne sera qu'un rève .J'ai essayé une fois ,pas 2 .En effet , il y a une très grande quantité de moustiques .Je ne m'y attendais pas .Et pourquoi pas des kangourous ?Je suis obligé de raccourcir les étapes car les pistes sont en piteux état .Je passerai une journée paisible à Kautokeino , ville tout en long .J'y trouverai bungalow équipé du strict nécéssaire .
Direction Kiruna , où je crois savoir qu'il y a une gare .Même type de piste
ainsi que de végétation .Le temps est plus chaud .A Kiruna , j'expédirai mon vélo pour Stocholm et ensuite Paris .
Ces 2 capitales sont charmantes .Il fait bon y flaner ;Les gens sembles se donner rendez -vous dans les grands parcs ou près des nombreuses fontaines.Bien entendu , les musées font souvent référence aux couronnes royales scandinaves .

 

  Mes journées :

Le réveil vers 6h30/7h00 .Petit déjeuner ensuite .Départ vers 8h00/8h30 .Le plus possible , je m'éfforcerai de remballer la tente sèche .
Ensuite , reprise de mon périple au ryhtme de la nature , du temps , des événements , du paysage .Je me suis toujours éfforcé de manger et/ou planter ma tente
dans un joli cadre .Et cela quitte à raccourcir ou allonger les étapes .
Je n'hésiterai pas à regarder un troupeau de rennes pendant une heure ou attendre "innocemment" près d'une tente lapone en espérant l'arrivée de quelqu'un , ou observer ce pourquoi j'étais venu: le soleil de minuit .


La température
:
Il faut savoir que je ne crains pas la chaleur , ni le froid .Mais cela ne m'a pas empêché de me poser des questions .En effet ,je me souviens d'avoir vu sur un thermomètre d'une station service =2°C Pourtant, il était midi et en plein soleil .Donc , ça laisse des perspectives pour la nuit .Dans le duvet , si je pouvais éviter de sortir ,ça m'arrangeait.
L'avantage = pas de moustiques .Sauf en Finlande.
En effet , si eau en Finlande = moustiques même avec le froid .Cela surprend !Et des lacs , il y en a .
Le matin , l'ouverture de la tente réservait toujours des surprises .Un jour, de la neige . Un autre jour , tout est gelé : les aliments, l'eau.Un autre jour du soleil .Bref , la vie au grand air avec son lot d'aléas .Avec ce type de climat , j'avais mis en place un protocole simple :
-ne pas mélanger les fringues de la nuit avec celles du jour (humidité)
-les duvets toujours emballés dans 2 couches de plastique
-pareil pour les habits de nuit
-faire sécher ce qui peut l'être le plus rapidement possible lorsque le soleil était au rendez vous .

L'environnement , la nature :
Les fjords sont majestueux .
Le soleil de minuit est une merveille .Le climat , bien qu'aléatoire, réserve d'agréables surprises .
Au moins , on ne pédale pas le nez dans les pots d'échappement !

Les animaux :
Souvent , on m'a dit .La nuit, les loups ? Hé bien , je ne sais pas .En effet ,la nuit, je dormais .Car la journée , j'avais de quoi faire .Par contre , j'ai été confronté
à des rennes .Ceux ci sont chez eux et ça se voient .Souvent ,j'ai dû attendre que ces braves bêtes
décident de se retirer de la piste pour poursuivre mon chemin .Ces épisodes m'ont surpris au début mais ensuite
cela devenait amusant . Voir un troupeau de rennes au milieu de la chaussée et attendre qu'ils daignent me laissé passer devenait un plaisir.Il n' y avait rien à craindre de leur part , juste attendre...Et les observer.Savourer ces moments rares .Dans ces moments et une fois les premiers doutes passés , on est comme un gosse à Noèl = en extase .Si pour peu , que le soleil de minuit soit au rendez vous ....un souvenir gravé à jamais !

La Norvège , les Norvègiens :
C'est un pays où vivre en harmonie avec la nature , est un idéal .Faire du camping sauvage est un régal.
A aucun moment , il n'y a des difficultés . Pour les norvégiens ,quelqu'un qui se trimballe avec une telle monture ,est pûtôt bien apprècié .


Les capitales scandinaves :
Si Paris, Rome ,Athènes font rèver .Oslo , Stockolm ,Cophenhague sont méconnues . Ce sont des villes où il fait bon vivre .Elles sont spacieuses
propres , avec nombreux parcs .Leurs habitants sont décontractés .Ces 3 villes sont au bord de la mer donc avec des ports actifs .J'y ai vu de très nombreuses flottes de bateaux anciens à voile .

Les nuits :
Hormis 5 nuits ,les autres ont été passée sous la tente.C'était un choix personnel , pas seulement économique .En effet , les nuits en auberge de jeunesse
étaient abordables .Mais , le plaisir d'être indépendant,d'être au contact de la nature ,éventuellement voir un troupeau déambuller lorsque j'étais en train de manger , compensait amplement les désagréaments.Surtout que je n'ai jamais eu à subir d'inconvénient de dormir à même le sol .J'avais seulement emmené un petit tapis de mousse légérement isolant .La T° , la nuit ne m'a pas vraiment géné puisque je faisais en sorte d'avoir toujours du linge sec .Emballage hermétique .
Par contre deux bons duvets ont été souvent nécéssaires [enfilés l'un dans l'autre ].
Le corps emmitouflé dans 3 épaisseur , des pieds à la tête et le tour était joué .


L'alimentation :
Compte tenu des distances entre certains villages , parfois déserts , j'ai dû vite apprendre à être vigilant sur "mes stocks".
Le poisson étendu au soleil sera mangé en quantité non négligeable . Mais aussi , j'apprendrai à savourer la cuisine en poudre (purée , soupe ).Le pain ,j'apprendrai à m'en passer souvent car souvent il m'a été vendu congelé.
Les fruits ,passons vite ,car prix exorbitants à l'époque .Par contre , j'apprendrai à déguster différents aliments en tube : charcuterie , fromage,
caviar kavli-champignon . Bon, au début , ça surpend mais avec les efforts....!


 

Le budget  :
Les prix à l'époque étaient en Monnaie nationale (Franc pour la France et Couronne pour la Norvège)
Il faut savoir que même si la vie semble chère pour un français , on peut toutefois
s'en sortir .Il esr sûr que celui ou celle qui voudra manger des fraises au Cap Nord s'en souviendra .Par contre , consommer des produits courant en Norvége ne s'avère pas forcément ruineux .Par contre le poisson était bon marché .

Exemple de prix , selon les tarifs en 1984 :
-1 plaque de chocolat/250 grs =
12 à 13 frs
-100 grs de pâté en boîte
10 frs
-1 Nuit en Auberge de
jeunesse 40 frs
-1 pain de 500 grs 5,50 frs
-1 boite de fromage en
portion 10 frs
- 1 petit pot de café
soluble 16 frs
- 1 carte postale 2,50 frs
- 1 tube de caviar 11 frs
-1L de jus de fruit
7,50 frs
-2 nuit à l'hotel près du Cap nord + 2 Pdj 200 frs


Suite du périple : ici 

Publié dans Voyage - Raid

Commenter cet article