Course à pieds : L'Olympienne

Publié le par MarcM







NEMEA-OLYMPIE, LA COURSE OLYMPIENNE (28/29 Mai 2004)



 


En 2004, les Jeux Olympiques de l’ère moderne retournaient à leur source, la Grèce. En organisant, tous les deux ans, une course à pied de 180 km, l’association AETHLIOS a voulu rappeler les Jeux de l’Antiquité en reliant deux des principaux stades des temps anciens :

. Celui de Néméa où l’on réorganise des jeux tous les quatre ans depuis 1996.

. Celui d’Olympie, le berceau des Jeux où s’est glorifié l’esprit olympique et instauré un événement exceptionnel : une trêve sacrée qui se répéta tous les quatre ans pendant près de 12 siècles. C’est sur ce site qu’est allumée la Flamme des Jeux modernes, comme cela se fît dès les premiers Jeux officiels en 776 av. J.-C., seul le sens symbolique a changé : hier elle était la présence de Zeus, dieu purificateur et illuminateur, aujourd’hui elle est l’esprit qui anime les idéaux sportifs.

 


Descriptif :

Tout accompagnement est strictement interdit !

-Distance 186 kms dont 100 kms de petites routes et 80 kms de chemins .Avec une rivière à traverser au bout de 150kms de course .
Cette course consiste à traverser en courant le Péloponèse d'est en ouest ;
-Dénivellé : 3700 m + ;

4 ascensions dont 1 à 800m + 2 à 1300m +1 à 1500m ~








- 18 points de contrôle avec temps éliminatoires aux km 6 ,14 ,21, 34,53,66,88,100,108,127,130,138,142,148,153,162,180,et arrivée 186 .
-Délai maxi 28h .30' seront ajoutées par les organisateurs pour prendre en considération la chaleur .
-les coureurs sont sélectionnés par l'Association Internationale des courses longues distances "AETHIOS" selon des minimas imposés et déjà réalisés ;
-Les ravitaillements ont lieu dans des petis villages .Les coureurs peuvent y faire déposer des choses personnelles
[vétements , ravitos , lampes, etc..].
Il faut bien calculer "son affaire" .



Le programme:

J1 : remise des dossards après réception à l'hotel à Corinthe .Le temps de jetter un oeil sur le canal de Corinthe .
J2:préparation des cartons perso à déposer sur le parcours et cérémonie dans l'enceinte du site antique de Néméa .14h30 : départ de la course
Chouette , il fait chaud !
J3: arrivée des coureurs sur le stade antique d'Olympie dans la journée [ 18h30 au plus tard ].Ensuite , soirée de remise des prix avec diner en plein air dans un hotel plutôt agréable ;
J4 :culture grecque au programme , visite guidée du site d'Olympie.Repas de cloture

Résultats :

1) Karavassilis Vlassis (Grèce)
2) Degeyter Patrick (France)
3) Koch Reiner (Allemagne)
47ème Maillot Marc en 27h19 (maxi 28h30)



1 ère féminine :
- Chantal Haton (France) , 6ème au Scratch


93 concurrents retenu(e)s
55 arrivant(e)s
4 disqualifié(e)s
1 avertissement


La course :

Tout d'abord , le cadre s'annonce agréable , le temps est beau et chaud
[j'aime !].L'organisation est parfaite.
D'après les bruits qui courent , les organisateurs ne transigent pas avec les tricheurs .Cela se confirmera et tant mieux .J'ai un souci ,je ne sais pas comment gérer ces temps éliminatoires.Dans l'ascencion la plus haute (1500m) , j'ai décidé de marcher .En plus , d'après mon estimation , il devrait y faire nuit en partie .Et puis , je prends une décision un peu loufoque .Ma montre est restée à l'heure française .Je la laisserai .Donc dès le départ , j'aurai 1 heure de retard ! .Charge à moi de récupérer cette heure .Je n'ai qu'un objectif , terminer ! Je programmes de récupérer totalement cette heure vers le 100 è km .

Le départ:
Nous avons droit à une cérémonie animée par des jeunes habillés en costume d'époque .Chaque coureur passe
par l'entrée du stade de Néméa (ancien site olympique antique)en étant appellé individuellement.Discours d'ouverture , le soeil chauffe !

C'est parti :
J'ai déjà une heure de retard mais je suis le seul à le savoir.Le départ sera tranquille mais sans flâner.Je suis satisfait de ma cadence .Je suis vigilant dans les chemins car ma jambe droite n'aime pas .Par contre , j'augmenterai l'allure sur les portions de macadam .
Les premiers contrôles défilent , je grignotes minute par minute .Vu la chaleur , ne pas négliger de s'hydrater.

Au 100è km ,j'aurai récupéré ma fausse heure de retard .Il faut dire que j'ai bénéficié d'un peu de chance .Je m'explique .Après quelques contrôles , je suis rejoint par un concurrent français .Son allure me convient , je le suis .Mais , conscient d'être un peu au dessus de mon régime de croisisère . On papote un chouilla , il me parle de ses prétentions sur cette course ... je gamberges .A l'arrivée ,j'apprendrai que le garçon a terminé 2è de l'épreuve .Donc , j'ai fait un bon bout de chemin avec P.Degeyter .Soit je suis parti vite , soit il est parti tranquille .Mais bon ,j'ai grignoté de nombreuses minutes .Je le laisserai filer lors d'une longue montée ."Faut pas exagérer , mon gars , ta seule prétention est de terminer " me dis je ! Ensuite , je ferai de nombreux kms seul . J'approche de la 3è ascension .La nuit approche .Je suis "dedans", àa monte logtemps , donc je la ferai en marchant dès le bas .Je suis doublé par de nombreux concurrents .Pas grave, je sais que j'ai de la marge maintenant .Il faut que je gère .La nuit sera agréable , je perdrai quelques minutes à certains carrefours car je ne veux pas m'aventurer sur de mauvais parcours .Donc ,je prendrai bien le temps de chercher .Certains s'égareront !Au petit jour ,le sommeil
m'engourdit mais les jambes marchent pas mal .Je rejoins un coureur français
juste avant un contrôle . Juste devant un autre marche , mon compagnon me dit:
- Tiens karim Mosta !
On arrive au contrôle ,je prends ma dose de café pour me réveiller un peu .
Je grignote .On glisse 2 ou 3 mots à karim pour lui dire de poursuivre car c'est peut être l'effet "du petit jour".
Souvent difficile , ce moment !
Je repars pour conserver mes minutes engrangées .Le soleil commence à se manifester , tant mieux .Le corps retrouve un peu d'énergie.Lorsque le sol est trop caillouteux , je marche .
Finalement , cette manière de courir en accordéon , me plaît .J'ai l'impression de récupérer....
Les grosses difficultés sont derrière .
Cet après midi du 29 mai 2004 sera un vrai plaisir sans difficultés majeures :les kilomètres défilent .Je me surprend à pouvoir accélérer sur le bitume .Drôle de sensation .Le soleil , beaucoup s'en plaigent . La voiture ramassant les abandons tout au long du parcours , se remplit .Moi je savoures ce soleil , je le considère comme une chance .La natiolale , nous amenant au stade antique d'OLYMPIE sera
une formalité .En plus sur la fin , les contrôles se rapprochent , donc , plus de monde .Et mentalement ,le compte à rebours est lançé .Bon les jambes sont comme elles doivent l'être.Par moment , un peu lourdes .Dans d'autres , elles me surprennent .L'arrivée à Olympie est un long faux plat ensoleillé mais c'est l'apothéose .L'arrivée franchit , il reste un tour de piste sur ce stade mythique .C'est fait , c'est réussi ;Le 1er coureur qui me sèrra la main à l'arrivée sera celui qui , sans le savoir ,m 'a aidé à grapiller des minutes, Patrick Degeyter.La boucle est bouclée . Mais lui est douché , reposé , changé .Il a même mangé à l'hotel .Mais je l'ai cette couronne d'olivier sur la tête ;Satisfait.En 2006 , je l'ai toujours.... pas sur la tête , bien sûre .je pense ne pas être le seul à l'avoir gardé !

 

Le film de la Course sur le site officiel :
http://nemeaolympiarace.free.fr/nemea/film_du_parcours.html 

Publié dans Mes courses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article